Instantané·Les bonnes adresses·Pensée du jour du mois de la semaine·Voyage voyage

Instantané : Janvier 2020

Chaque mois je change les petites photos qui se trouvent sur le coté droit de mon blog. Et en 2019, j’ai trouvé un peu dommage de ne pas vous en dire plus sur ce que je mettais en avant par une simple image et de ne pas en garder une trace une fois le mois fini. Alors je commence ce mois de janvier en réparant ce petit couac, et en espérant m’y tenir pour 2020. Voici le premier opus de la catégorie « Instantané ».

En ce moment je lis : 

Martin-eden

Des fois se sont mes propres personnages qui m’amènent à lire un livre. J’avais ce classique encore jamais lu en tête depuis que Camille m’en avait parlé ici. Et puis le titre est apparu un peu par hasard dans la bouche d’un des personnages de mon nano 2019. Je me suis dit que si lui l’avait lu, je ne pouvais plus l’ignorer. J’ai profité de mon dernier passage à Paris pour me le procurer. Une belle lecture pour un beau début d’année.

Dernier coup de cœur : 

coupdunsoir

Un livre trouvé en librairie. Le titre, le thème, la suite ; je n’étais pas là pour lui – et aussi peu rêveur que ça laisse je flâne peu en librairie, j’y vais (souvent) avec un but – mais à force de l’ouvrir, – une, deux puis trois fois – je suis repartie avec. Des histoires que j’avais besoin de lire en tant que personne et en tant qu’auteure. Comme je l’ai dit à l’écrivain au travers d’un rapide message timidement envoyé : je prendrais bien le suivant, aussi.

Home :  

coworking

  En décembre, j’ai ouvert la maison à une copine qui a repris ses études. J’ai toujours travaillé dans des équipes – et la dernière était du tonnerre – alors même si je m’y retrouve à travailler seule à la maison, avoir de la compagnie une fois par semaine m’est très agréable. 2020 : année de co-working au Château des Quatre vents.

Dernier voyage :  

pariscanal

La fin d’année sur Paris pour un nouvel an avec les amis. Une réconciliation avec la ville – malgré son chahut et ses combats – après un passage difficile début décembre. Se balader à pied, profiter du fourmillement culturel, s’arrêter dans une brasserie, passer en librairie et au jardin des plantes. Tout ça main dans la main avec le Professeur ; cela remet en lumière cette ville que j’aimerais toujours.

L’endroit mignon du mois : 

hotel henriette

L’adorable hôtel Henriette. J’avais noté cette adresse suite au conseil de Diglee. Pas plus cher qu’un autre et surtout plus accueillant et très humain, caché dans une petite rue du côté des Gobelins. J’en garde précieusement la carte pour de futur weekend.

C’est mon premier instantané de l’année.
Et je m’aperçois combien cet espace d’expression qu’est le blog
me sert autant à me raconter qu’à garder une trace
de toutes ces petites et grandes choses de la vie.

Le bisous.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s