Ecriture·Les bonnes adresses·Voyage voyage

Islande jour 5 à 7 : Balade au nord

Je vous fais ici une petite redif’ de nos dix jours en Islande. Nous y sommes allés du 15 au 26 août pour notre lune de miel. Je racontais nos aventures jours après jour sur instagram, les textes sont donc un peu brut de décoffrage. J’y ajouter des photos et vous pouvez retrouver les noms des lieux visités et les adresses en fin d’article. 

[Islande jour 5] Banana for scale :

Je veux finir toutes mes journées le cul dans l’eau !

Nous avons quitté Reykjavík ! C’était notre première grosse journée de voiture. Nous sommes partis à 12h pour arriver à 20h au nord de l’île pas très loin de Husavik. D. est le seul à conduire. Seule la dernière heure lui paraît longue. Mon brave viking…

Huit heures de routes à notre rythme avec des pauses là où on trouvait que c’était joli. Il fait beau et, petit à petit, on voit les monts enneigés se rapprocher. On finit par quitter la mer pour trouver des vallées toutes vertes et voir nos premiers moutons traverser la route. On fait des « oh c’est quand même dingue », « qu’est ce que c’est joli » et « rhooo nan mais quand même qu’est ce que c’est beau ! » tout le long du chemin. Rien de passionnant pour vous mais je vous le dis : on en prend plein les yeux.

20190819_132721

On a quand même réussi à se casser le nez en voulant aller voir une cascade. Arrivés sur place, on s’aperçoit qu’il faut randonner sur presque 4h allée/retour. Ça ne va pas être possible aujourd’hui. Tant pis, le coin reste rudement joli.

Sur la route je lis De Bons Présages de Terry Pratchett et Neil Gaiman à D. . On se marre comme des baleines. Typique.

 Et puis on trouve notre petit airbnb. L’endroit est tout petit mais confortable et adorable. Nous avons une grande terrasse avec une belle vue juste pour nous. Et… un hot tub !

20190819_204531

Ahah ! Vous me connaissez : je trépigne. On mange un petit bout, D. me convint de sécuriser les réservations pour les balades des prochains jours. Ce que l’on fait alors que je me lève toutes les 2 minutes pour voir si le hot tub est rempli. On descend une fois qu’il est « presque » rempli. Il est 21h30. Dehors il fait -2° et l’eau est à 40. Le soleil finit sa course derrière les montagnes. On a la peau qui fume. C’est beau, on est bien, je suis dans mon élément 🙂

 [Islande jour 6] C’est toi ? Non.

Ce matin on s’est levé à 9h, comme si c’était une journée normale alors que c’en était pas une.

Déjà, on est tout au nord de l’Islande. Admettez que ça n’arrive pas tous les quatre matins. Ensuite, Marie m’a appelé pour me dire ça y est : les livres sont arrivés ! Ouais. Avec Marie, on a fait un livre et maintenant elle a des cartons plein son salon. ON.A.FAIT.UN.LIVRE. Pardonnez, mais perso mon cerveau s’est mis en mode feu d’artifice et il veut plus s’arrêter. Et sur la route vers notre destination du jour, j’avais une pensée pour la petite meuf avec ses cheveux au carré qui dessinait des aventures de sirène, sur des feuilles de papiers agrafées, sur la moquette de sa chambre et j’avais envie de lui taper sur l’épaule pour lui dire : Continue petite, un jour tu recevras un appel parisien d’une nana géniale qu’à bien voulu bosser avec toi et alors que tu prendras un thé face aux glaciers islandais elle te dira que ton premier livre est là.

IMG_20190820_234821_025

Voilà. C’était pas une journée ordinaire.

Ensuite, je dois vous dire que j’ai une liste de choses que je veux faire ici. Elle compte quelques entrées mais les trois principales restent :
– manger un roulé à la cannelle.
– me baigner dans des sources d’eaux chaudes.
– voir les baleines.

Et aujourd’hui, on allait se baigner au  bassin de Mývatn. Tout le monde nous avait dit le préférer au Blue Lagoon (plus naturel, moins de monde, moins cher) alors on va dire qu’on aura pas de regret.

On a quitté notre adorable petit nid avec vue sur la mer et les monts enneigés, traversé la montagne, conquis des déserts de lave en chantonnant dans la voiture (toujours les feux d’artifice) pour aller jusqu’au lac de Mývatn où se trouve le spa. Tout ça évidemment en poussant des « aaaah » et des « oooooh comme c’est beau ». On ne s’en lasse pas.

On montre notre réservation, on prends des bracelets pour les boissons et on découvre le lieu. Comme c’est beau, comme c’est bleu, comme c’est chaud et comme ça se sent le vieux prout. Et oui hein. C’est qu’ici, toute eau chaude sent le souffre, alors là, c’est festival. Mais on s’habitue et bientôt je re-respire par les deux narines en regardant les montagnes, envoûtée par cette eau vivante qui semble un peu épaisse de tout ce qu’elle contient qui fait du bien à nos vieux os. Pis en plus, on a le droit de boire de grande bière rousse pour se réhydrater (comment ça non ?). Hum… pour de futurs vacanciers, je tiens à dire que dans le bassin, les bords glissent un peu… enfin je dis ça il n’y a de témoin à mon sauvetage de bières qu’un troupeau de vieux espagnols à qui j’ai expliqué, dans mon anglais moyen, que le petit coup de bière dans l’eau était pour donner du goût. C’est rien. C’est gratuit. Ça me fait plaisir. Arrêtez de vous marrer maintenant. (Dire que D. a raté ma cabriole :p)

20190820_174526

Voilà. Ce truc d’eau qui pue, c’était un de mes rêves et je l’ai savouré pendant 4h. Tout ce que j’aime : de l’eau, du froid et surtout l’amoureux. On a passé en revu notre année enfin finie. Et c’était bon.  Et c’était bien. Ça m’a encore donné cette impression que j’ai régulièrement : être au bon endroit au bon moment. 

Ensuite, on est allé voir une chute d’eau – Godafoss – qui était sur le chemin. J’avais vérifié qu’il y avait pas 3h de marche pour l’atteindre et puis, en plus, Jon Snow est passé par là, alors ça aurait été dommage de pas y aller. C’était bien joli. On s’est dit que tout enneigé ça devait être dingue et on a repensé au jour où Jon nous a fait des toasts (Je ne suis pas folle vous savez…) et c’était bien.

20190917_130133

On a repris la voiture. Sur la route j’ai lu les bêtises de Rampa et Aziraphale (Good Omens) et on est rentré manger. L’eau ça creuse dites donc. Après ça, on s’est dit qu’on était tout bien remplie de sel minéraux et de bonne fatigue qui rend les pensées toutes douces. Alors pour fêter ça, je suis retournée mettre mon cul dans l’eau à 40° en bas de l’appart. Oui. Clairement.Y a une petite addiction…

[Islande jour 7] And thanks for all the fish.

22h fin de journée. Je suis épuisée et je me dit que je vous raconterais cette folle journée demain mais en fait, j’écris quand même un peu avec mes petits yeux qui ont vécu milles vies .

Vous vous souvenez de ma liste du jour 5 ? Bon bha, on passait à la partie trois : voir les baleines.

J’en ai pas dormi de la nuit tellement j’étais excitée ! On se lève à 7h30, rien ne peut endiguer ma joie même me lever aussi tôt. D. me force à prendre un petit dej’ correct et à 9h, on saute dans la voiture. Direction Husavik !

20190917_140246

Arrivés au guichet pour retirer nos tickets, la nana nous dit de pas oublier de bien nous couvrir sous les grosses combi. D. portant son manteau de ski, je sais bien qu’elle parle de ma jupette et mon hoodie. T’inquiète cocotte : je gère. J’enfile un gros pull en laine, mon moche-fidèle k-way et mon pantalon de pluie de moto. J’ai hâte qu’on parte : je meurs de chaud ! Mais une fois en mer, j’étais plutôt fière de mon coup : Contrairement à ce que certains ont pu me dire (hommes de peu de foi u.u) je peux tout à fait faire l’Islande en jupette. Et même aller rencontrer les gentils géants. Et ils étaient au rdv.

Sur les conseils de Marianne (merci) on a choisi un petit zodiac qui va vite plutôt qu’une jolie goélette. On est une douzaine de bonhommes michelins à bord et notre guide a de charmants airs de Kiara Knightley. Elle nous donne les consignes avec son grand sourire et ses yeux bleus et nous voilà parti ! A cheval sur nos petits sièges, on cavale en accompagnant les vagues qui font claquer le bateau sur l’eau bleu, le regard aiguisé.

IMG_20190821_230551_483

 Le reste est inconcevable. Ébahis nous tombons sur une première baleine qui nous fait le dos rond. Nous restons la regarder le temps qu’elle fasse trois ou quatre remontés. Un peu plus loin dans la baie en voilà une deuxième. Elles sont à quelques choses comme dix mètres de nous. Nous sommes quatre ou cinq bateaux à les observer. Tout le monde vibre et pourtant on reste tous très silencieux devant ce balai. Nous reprenons la mer. Je suis satisfaite. Je n’attends plus rien de cette balade. Je suis comblée.

Mais plus loin c’est un banc de dauphins que nous suivons. L’un des leurs s’approche du bateau et nous pouvons observer sa longue silhouette élancée. Il rejoint son groupe et tous sautent dans les vagues. Ils ont un tout-petit avec eux qui colle sa mère. Le spectacle est charmant. D. est tout ému de croiser des dauphins en liberté. Nous faisons demi tour.

Sur notre route une nouvelle baleine fait surface. Cette fois-ci, nous ne sommes que deux bateaux alors notre zodiac se permet d’approcher un peu. La baleine plonge une première fois et réapparaît au coin du bateau. La guide nous avait prévenue : cette espèce n’est pas des plus timide. Nous nous sentons extrêmement chanceux. Je filme la scène émerveillée (j’ai du regarder la vidéo 30 fois en moins de 24h). La bête plonge avec grâce. Il est temps de rentrer. Voilà plus de 2h que nous sommes sur l’eau. Le vent me tire quelques larmes…

20190822_133157

Nous nous remettons de nos émotions au chouette resto du port où je me régale d’un plat de moules islandaises (elles sont vraiment délicieuses) et d’une grosse bière (j’avais dit une petite… le serveur m’a répondu « large only »… soit.).

Husavik n’étant pas très grand, on se dirige rapidement vers Geosea et ses piscines d’eau salées. Le parking est pratiquement vide, l’accueil y est chaleureux. Nous nous plongeons dans les infinity pool à l’eau transparente face à la mer et aux glaciers. D. me masse le dos. Nous restons une bonne heure silencieux face à la vue en repensant à notre balade et aux gentils géants qu’abritent notre planète. Je crois que j’ai rarement ressenti un tel apaisement. Le bon endroit. Le bon moment.

20190917_142147

Nous ne savons pas ce qui nous attend durant ces prochains jours, mais nous savons déjà que cette journée restera notre meilleur souvenir.

Nous nous arrêtons faire quelques courses pour le départ le lendemain et nous rentrons dans notre parfait petit appartement en lisant les bêtises de l’inquisition Espagnol (Good Omens).

Les lieux visités + infos pratique sur le séjour :
Myvatn : https://myvatnnaturebaths.is  Moins cher que le Blue Lagoon. Certainement moins luxueux mais de quoi passer une vraiment bonne après-midi .
– Pour voir les baleines nous sommes passés par Gentle Giant.
Les piscines infinies de Geosea. J’ai aimé tous les lieux où je me suis baignée là-bas, mais cela reste mon meilleur souvenir.
– En revenant des piscines infinies on s’est donc arrêté à Godafoss qui a servi de décors au monde des sauvageons au-delà du mur dans Game Of Throne.  

Les bonnes adresses :
– Le gamli baukur :
Un chouette restaurant pour des moules du coin, une soupe d’agneau ou même un burger. Très jolie vue et terrasse sympa quand il fait beau. 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s