Expatriation : Un Lapin Français à l'Étranger·Pensée du jour du mois de la semaine

Règle numéros 2 : En combattant l’inconnu, tu te sociabiliseras.

IMG_20180930_192443_858

Que l’on habite près de sa famille ou que, comme nous, on se soit terré pendant dix ans dans le même coin que tous les copains, changer de ville ou de pays, c’est pas toujours easy. Nous avons la chance d’être partis à deux. Enfin, j’ai la chance d’être partie rejoindre le Professeur qui, lui, s’est tapé 3 mois tout seul dans un appartement un peu vide … et le temps lui a parfois paru long. Surtout que j’avais gardé les chats, et ça fait une sacré différence de pagaille, je vous le dis.

Mais une fois à deux dans une ville, un pays, inconnu,
on fait quoi pour rencontrer du monde ?

Nicholas Brendon Vampire GIF

Je pense que chacun aura sa technique. Les étudiants n’auront aucune difficulté : les facs et autres écoles regorgent de nouveaux qui ne demandent qu’à copiner. Les jeunes parents auront la sortie d’école ou peut être le parc. Même si ça peut être rock’n roll de proposer à des inconnus, entre un bout de toboggan et deux balançoires, de boire un verre. Mais j’ai foi en l’humanité : si les enfants peuvent le faire, nous aussi. Les sportifs s’inscriront dans un club, rejoindrons un groupe de joggeurs ou y verrons le moment de pratiquer une activité encore jamais débutée. La plupart passeront pas le biais du boulot.

Sauf que moi, mon travail actuel, se fait bien tassée dans mon fatboy, en solo.
Et je suis pas du genre patiente à attendre que ça sonne à ma porte…

Alors on fait quoi, quand on passe d’un travail où on rencontre des gens tous les jours à une vie où on ne maîtrise pas la langue du pays et qu’on a un bien piètre anglais.

Premièrement : Avec les commerçants les devants, tu prendras :

Il faut bien commencer quelque part et c’est plus facile de parler à quelqu’un qui t’auras oublié une fois que tu auras passé la porte. Alors je me force. Au restaurant, je passe moi même ma commande, même si c’est compliqué à prononcer et que la personne avec moi à un meilleur anglais. Je m’oblige aussi à sortir seule pour faire deux courses et pratiquer un peu.

Buffy The Vampire Slayer Im Not Worried Im Cookies Lol GIF

Sur le marché, je pose des questions sur les produits, je demande des conseils à une vendeuse pour acheter ma crème hydratante ou encore je me fais conseiller un livre en anglais – pas trop difficile – dans une librairie. Je fais mes démarches administratives seules, y compris les coups de téléphone en anglais. Autant de petits gestes du quotidien qui prennent tout leur sens ici. Les gens sont plus patients qu’on ne le pense et ce n’est pas grave de se tromper ou de ne pas avoir une syntaxe parfaite. Ni de parler avec les mains.

Franchement, oui, ça peut donner lieu à quelques moments de solitude.
Des exemples?

Hum … Ce moment gênant où tu pensais avoir commandé des petits toasts de sardines ( du genre tapas de chez le parfait Jamoncito à Paris)  pour un goûter/apero de fin de dimanche après-midi mais qu’on t’amène une énorme salade complète avec 12 ( DOUZE !!!! ) énormes sardines parfaitement agencées dessus. Heureusement qu’ils ont la culture du doggy bag …

Un autre ?

La veille de mon rendez-vous au Consulat pour mon passeport, j’ai été faire mes photos d’identité. Je n’étais pas trop inquiète, j’avais vu des photomatons à la gare. Mais arrivée là bas, aucun ne marche ! Je me suis mise en quête d’un photographe dans la ville. Une fois le Graal déniché, j’étais tellement fière d’avoir trouvé et expliqué que mes photos  étaient pour mon passe-port que j’ai bloqué en voyant le résultat navrant. Impossible de demander à les refaire. Alors j’ai acheté mes photos et j’ai maintenant un passeport pire que ma carte d’identité. Et il y avait du challenge !

Vampire T GIF

Mais hey, tu as fait ça toute seule et en anglais ! Go girl !

Deuxièmement : Des endroits où te sentir en confiance tu trouveras :

Assurer ses obligations comme la grande fille que l’on est c’est bien, mais il faut aussi penser loisir. On ne change pas de ville -de pays, de vie- pour vivre dans la solitude de son appartement qui, en plus, commence à se refroidir en cette veille de mois de novembre.
Alors on retrouve des lieux chouchous ! Un parc où l’on aime se promener, lire au beau temps et faire du vélo. Une librairie où l’on s’y retrouve. Une maison de thé qui répond à ses exigences. Un musée favori, un cinéma indé, un fleuriste un peu fou, une boulangerie qui fait le meilleur roulé à la cannelle de la ville ! Bref des endroits agréables qui, en cas de coups au moral, vous réconforteront à coups de rétrospectives inédites, de pivoines tardives ou de sucre glace.

Using Zayn Malik GIF

Pensez qu’une carte de musée offerte à Noël est valable toute l’année, qu’un pull dans sa boutique préférée est un achat qui va durer et qu’une balade dans le parc ne coûte absolument rien.

Troisièmement : Toutes les invitations tu accepteras :

Un repas avec 15 personnes que tu n’as jamais rencontrées toutes nationalités confondues ? Super ! Une soirée amène ton conjoint/ta conjointe ? Mais oui bien sûr ! Une balade au parc ce weekend, le ballet du Livre de La Jungle ( Nan mais … je suis pistonnée aussi ❤ ) une soirée jeux de société, un tour au marché samedi prochain (c’est mon obsession du moment) : oui, oui, oui et re-oui !

Buffy The Vampire Slayer GIF
C’est ainsi que nous nous sommes retrouvés il y a quelques semaines sur le toit de notre immeuble à faire la fête avec tout le voisinage. Néerlandais, anglais, français, suisses, allemands, brésiliens et j’en passe ; une cinquantaine de personnes nous vantant les mérites de la ville tout en nous conseillant d’investir dans de bons vêtements pour l’hiver. Et vous savez quoi, ça fait du bien de sortir de sa zone de confort. On se découvre de sacrées ressources même quand on est pas très « conversations du dimanche », de la pluie et du beau temps. Et puis c’est rassurant de rencontrer des gens qui sont venus s’installer avant nous et n’ont pas fui le pays l’hiver dernier.

Quatrièmement : Attendre de t’ennuyer pour te bouger, tu ne vivras pas :

La base hyper sécurisante, ça reste les réseaux sociaux. Facebook est ton ami, Insta est ton allié. Il y a des groupes pour tout, des hashtags qui ouvrent des possibilités. Il y a forcément des soirées organisées pour les expat’. Le truc à la mode c’est carrément des ateliers du genre apprendre à réaliser des dessins sur ton café. Mais sur les groupes de discussions tu trouves aussi des personnes cherchant un dernier membre pour une belote ou une partie de pétanque. On sort un peu du coté événement pour se rapprocher des gens qui ont le même loisir.
D’ailleurs en parlant loisir, tu te souviens de cette activité que tu as toujours voulu pratiquer mais il n’y avait jamais de créneau correspondant à ton emploi du temps ? Bon, c’est le moment d’insister un peu et de te bouger. Oui, même si c’est le samedi « en fin d’aprem », le jeudi « vraiment en pleine semaine ? » voir même « Oh non pas le dimanche matin ». Bon chacun ses limites, pour moi ce dernier est vraiment rédhibitoire.  Mais j’ai cédé la fin de mon samedi après-midi pour pouvoir me remettre au théâtre. Et un mois plus tard je n’ai aucun regret !

Buffy Contre Les Vampires Beer GIF

Cinquièmement : De la patience avec toi-même, tu auras :

C’est bien beau de donner des conseils deux mois après mon arrivée hein, mais il faut se rendre à l’évidence : on ne construit pas une vie en cinq jours, ni en un mois ni même en six. C’est la troisième fois que je change de ville en tant qu’adulte – et peut être bien pas la dernière – et si j’ai pu tirer un apprentissage de tout ça, c’est qu’il faut du temps. Quelqu’un de très précieux me dirait même « Heureusement, tout prend du temps » et c’est vrai. Les choses solides se construisent et rien ne sert de se forcer à être toujours sur le coup même pour une ogresse-sociale comme je le suis.  Soyez patient avec vous même mais écoutez attentivement vos envies. L’expression « se réaliser » n’aura jamais autant eu de sens !

Et puis bon, de l’autre coté de la Belgique, il y a une bonne partie de notre nichée de copains qui déjà vient sonner à notre porte, des weekends qui s’organisent et des voyages qui se profilent. Et puis il y a ceux qui sont allés plus loin, là où aucun des membres de la famille Convention n’a encore jamais vraiment posé le pied et qui nous rappellent qu’on fait toujours partie d’une même tribu alors que certains ont les pieds dans la neige pendant que d’autre ont encore la tête au soleil.

Barry Manilow Angel GIF

Le bisous.

P.S. : Tous ces formidables GIF proviennent de ma série préférée de tous les temps : Buffy, The Vampire Slayer. L’automne, Halloween, la série Sabrina me donne envie de remettre le nez dedans et de me lancer dans une histoire de sorcière teenage. Est-ce que c’est fait ? Peut être u.u 

P.S.2 : Au début je voulais mettre une super phrase de conclusion qui disait qu’on vivait une belle époque parce que internet, parce que voyager n’a jamais été aussi facile ou encore parce que j’ai vu une énième vidéo sur le lombricompostage et que le Professeur a presque pas dit non… puis je me suis rappelé la hausse d’agressions homophobes à Paris, le réchauffement climatique, l’acte terroriste de Pittsburgh, l’élection d’une très grosse enflure au Brésil … alors elle m’est restée dans la gorge…

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s