Romans et nouvelles

Le Big Books Club : New York

Et voici la bibliographie du Big Books Club du mois de décembre ! Un petit rappel ?

Le Big Books Club c’est le nom du club de lecture qu’ Evelyne a fondé sur Instagram. Tous les mois, tiré·e au sort, l’un·e d’entre nous choisi un thème qui guidera notre lecture du mois. A chacun·e de partir à la recherche de son ou ses titres, de lire et, le 15 du mois, de partager son avis sur son compte IG.

Ce mois ci Barbara a choisi pour nous le thème New York.

Résultat de recherche d'images pour "Gif Breakfast at tiffany's"

Nos lectures ont commencé le 15 octobre. J’avais dans ma P.A.L. la trilogie New-Yorkaise de Paul Auster mais j’avais envie de quelque chose de beaucoup plus léger. On m’a conseillé La Pâtissière de Long Islande de Sylvia Lott. 

Voici l’ensemble de nos lectures* :

Roman :

5e Avenue, 5 heures du matinSam Wasson, Points Editions (2014), 300 pages, 22€
Alphabet City, Eleanor Henderson, Sonatine (2013), 493 pages, 22€
L’Attrape-cœurJ. D. Sallinger, Robert Laffont (2016), 156 pages, 17€
Au Dela de l’avenue D., Philippe Marcadé, Le Camion Blanc (2009), 272 pages, 30€
Bone, George Chesbro, Rivage Noir (1993), 431 pages, 6€90
L’enfance VoléeCharlotte Vale Allen, Libretto (2016), 156 pages, 17€
Just Kids, Patti Smith, Gallimard (2017), 352 pages, 35€
La LignéeG. Del Toro et C. Hogan, Presses De La Cité (2010), 448 pages, 11€26 
La Pâtissière De Long IslandSylvia Lott, Piranha (2016), 368 pages, 19€
Petit Déjeuner chez Tiffany, Truman Capote,
Gallimard (1973), 192 pages, 7€25
La Trilogie New-Yorkaise, Paul Auster, Acte Sud (2002), 444 pages, 12 €

Roman jeunesse :

La véritable Histoire d’Arthur petit immigrant à New York, A. Abolivier et N. Viallet, Bayard (2016), 40 pages, 6€50

Album jeunesse : 

A New York Chez Mamie, Lauren Castillo, Le Genévrier (2016), 40 pages, 16€

Quelques mots sur La Pâtissière de Long Island de Sylvia Lott.

IMG_20171126_175445_137

Marie à 19 ans. Nous sommes en 1930 et elle habite avec ses parents et son jeune frère en Frise orientale, une province de l’Allemagne. L’avenir de Marie est tout tracé. Tandis que son frère rejoindra le restant des enfants Wiemkes aux Etats Unis, elle s’occuperait des vieux jours de ses parents et hériterait du domaine familiale. Marie est sage et vertueuse mais aussi secrètement amoureuse du petit professeur de la ville, qui n’est pas de la même confession religieuse que sa famille. Lorsque son père l’apprend, afin qu’elle ne connaisse pas la même vie que sa tante mariée à un juif et chassée de leur communauté, il décide de l’envoyer aux Etats Unis. Les deux amoureux promettent de travailler dur pour se retrouver.
Là bas, Marie rejoint ses deux frères qu’elle aide à tenir un petit café. Elle découvre une toute nouvelle vie. Dans la jeunesse dorée du rêve américain, les artistes se mêlent aux pauvres et aux riches autour d’un café ou d’une part de gâteau. Et Marie détient un secret qui fait sa force : Son gâteau est magique. Il apaise les tensions et règle pour un instant les soucis de toute une vie. Le Cheese Cake New York Style de Marie ne tarde pas à faire parler d’elle dans toute la ville.

Ma lecture de La Pâtissière de Long Island a été des plus agréable. Rien de novateur dans le style ou de jamais vu. Juste une jolie histoire, bien racontée. J’ai été charmée par la vie de Marie qui affronte les problèmes à coup de cream cheese avec simplicité et sucre glace. Et plus j’en ai parlé autour de moi, plus je me suis aperçue que j’avais apprécié ma lecture. Il n’est pas toujours nécessaire pour un livre de vous laisser une réflexion poussée sur le monde. Des fois, la simplicité d’un récit vous aère la tête et c’est tout ce que je demandais à ce livre.
La construction reste intéressante. Nous y faisons des allées-retours dans le temps entre deux époques – les années 30 et 2000 – sur deux vies, celle de Marie et de sa petite nièce allemande. Les chapitres s’alternant entre la vie de Marie à son arrivée aux Etats Unis, les démêlés amoureux de sa petite nièce de quarante de nos jours et la réunion des deux femmes. Très vite l’ambiance est à la leçon de vie et à la passation de secret de famille. Cela n’est pas sans rappeler Julie & Julia : Sexe, Blog et Boeuf Bourguignon de Julie Powell.

Entre les lignes nous devinons l’Histoire avec par exemple la montée du nazisme en Allemagne mais aussi les immigrés de tous les pays arrivant aux Etats Unis dans ces années là. Sylvia Lott aborde avec finesse l’émancipation de la femme au travers de son personnage qui prend sa vie en main avec les armes qu’on lui donne. Cette petite pâtissière qui ne dérogera jamais aux promesses et se fera un devoir d’aligner sa tête et son cœur est un personnage tout à fait admirable.  C’est aussi pour tout ça que La Pâtissière de Long Island reste intéressant et échappe au risque d’un récit creux.

« Marie aimait le jeune homme, mais elle trouvait ses histoires beaucoup trop tristes. Clusio prétendait qu’il connaissait la vie et que tout, un jour, finirait mal, mais personne ne voulait l’écouter et sa seule consolation sur Terre, c’était le gâteau au fromage blanc. »

Le prochain Big Books Club est en cour depuis le 15 décembre. Il a pour thème la cuisine, la nourriture, la gourmandise ! Alors j’espère que le sujet vous a plu parce qu’on repart pour un tour d’ici quelques jours. D’ailleurs c’est un thème que j’adore et j’aurais pu remplir une petite bibliographie personnelle juste avec les titres déjà lus.

En attendant ce prochain rendez-vous je vous invite évidemment à compléter ma liste d’ouvrage autour de New York ! Est ce que vous êtes plutôt folle histoire d’Amour à Central Park ou polar noir dans Hell’s Kitchen ? J’ai hâte de vous lire.

Des bisous

Merci à Evelyne pour l’organisation de ce club, à Barbara pour le thème choisi et à Claire, Dndmlss, Liabsiam, Manon, Marion, Pouliche Express, Priscilla et à tous les autres participants, petits et grands.

*Attention jeune utilisateur de bibliographie ! Ma bibliographie est loin d’être parfaite. J’ai parfois choisi de partager l’édition d’origine, à d’autres moments l’édition disponible à l’heure actuelle. Si tu l’utilises, pense à vérifier tout ça avec des outils adéquates.  

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s